Tout savoir sur le Bouvier Bernois

Aspect physique, espérance de vie, santé, éducation, caractère : le Bouvier Bernois sous toutes ses coutures, c’est ici que vous le découvrirez !
Mise à jour le 17 Juin 2020

L’histoire du Bouvier Bernois

Ce Bouvier Suisse est un chien d’origine ancestrale qui, dans les pré-Alpes bernoises et dans les campagnes du centre du canton de Berne, était utilisé comme chien de garde et chien de protection, mais également comme chien de trait et de troupeaux.

On l’appelait à l’origine “Dürrbächler” du nom du hameau et de l’auberge de Dürrbach près de Riggisberg, où ce bouvier tricolore à poil long était spécialement répandu. Dès 1902, 1904 et 1907, des sujets de cette race de chien furent présentés à des expositions canines.

En 1907, quelques éleveurs de Bouviers Bernois de la région de Berthoud (Burgdorf) décidèrent de promouvoir l’élevage de pure race de ce bouvier autochtone, en fondant le “Club suisse du Dürrbächler”, et en fixant les traits caractéristiques de la race dans un premier standard (standard du chien Bernois en bas de cette page).

En 1910, à Berthoud, lors d’une exposition canine, les agriculteurs de la région réussirent déjà à présenter 107 sujets. Dès ce jour, ce chien rebaptisé “Bouvier Bernois” à la suite de l’exemple des autres races de chiens de bouviers suisses, se répandit rapidement dans toute la Suisse et en Allemagne du Sud.

Aujourd’hui, le Bernois est connu et apprécié dans le monde entier grâce à sa robe tricolore aux marques et tâches bien réparties, à sa faculté d’adaptation, et à sa qualité de chien pour famille (un chien pour enfant idéal).


L’apparence physique
du Bernois

L’apparence du Bernois, classifié FCI n°45, ne peut pas se confondre avec une autre race de chien. Son poil tricolore (noir et feu tacheté de blanc) est long et brillant, ondulé voire bouclé. De quoi donner envie de le câliner en permanence !

Adulte, au garrot, la taille du Bouvier Bernois est de 64 à 70 cm pour les mâles, et 58 à 66 cm pour les femelles. Ils s’agit donc de grands chiens de race, et le poids du Bouvier Bernois est de 40 à 65 kg en moyenne.

Education, comportement et caractère du Bouvier Bernois

Originellement chien de troupeaux, le Bernese Mountain Dog est un chien calme. Par nature, le caractère du Bouvier Bernois est d’être fidèle à ses maîtres, affectueux, voire parfois collant. Il suit généralement ses maîtres de très près, car il adore leur compagnie et recherche en permanence de l’affection. Même s’il reste calme, le Bouvier Bernois est également très joueur, et adore les câlins. De quoi mettre un peu plus de tendresse dans votre famille au quotidien ! Par ailleurs, le Bouvier Bernois est :

  • Un chien idéal pour la famille et les enfants. Loyal et affectueux, il est protecteur avec tous les membres de la famille, des plus jeunes aux plus âgés.
  • Un chien compatible avec d’autres animaux de compagnie, que ce soit d’autres chiens ou des chats, avec qui il s’entend en général à merveille après une période d’adaptation.

L’éducation du Bouvier est aisée : il respecte naturellement ses maîtres, et est bienveillant envers eux comme envers les étrangers. Bien sûr, pour que le caractère du Bouvier Bernois soit réellement serein, il vous faudra savoir être également ferme par moments mais toujours dans la bienveillance car il est un chien sensible et n’a pas besoin que son maître hausse trop le ton.


Un excellent chien de famille et pour les enfants

Le Bouvier Bernois fait partie des meilleurs chiens pour la famille et pour les enfants. Doux et attentionné, proches de ses maîtres, il apprécie la compagnie des enfants et est protecteur envers eux, envers et contre tout.

Aussi calme que joueur, le Bouvier Bernois bébé, puis adulte, conserve une docilité naturelle qui fait de lui un chien idéal pour la famille. Véritable peluche lorsqu’il est chiot, puis grande mascotte attendrissante lorsqu’il grandit, le Bouvier fait le bonheur des enfants en bas âge. Aucun souci à vous faire quant au comportement de ce chien avec un bébé !

Eleveurs depuis près de 30 ans, aux Joyeuses Gambades, nous nous assurons d’élever des chiots Bouvier Bernois parfaitement équilibrés du point de vue psychologique et comportemental.

La santé du Bernois (Bernese Mountain Dog)

Le Bouvier bernois , comme tout chien de grande race peut rencontrer des difficultés au niveau de la croissance (dysplasie, ostéchondrite dissécante ou autre problème articulaire). Nous renseignons sur la croissance et dans l'idéal, votre chiot ne doit pas sauter, glisser sur le carrelage ou jouer de façon brutale.

D'autre part, il est sensible au niveau digestif. Il peut y avoir un risque de torsions ou retournements d’estomac.

Pour son alimentation, il faut respecter ses Besoins Biologiques et Naturels. En effet, leur santé est directement dépendante, comme pour toutes les races, de la qualité de l’alimentation qu’on leur donne, mais également des ingrédients qu'ils ingurgitent. Nous vous conseillerons donc pour l'alimentation. Vous pouvez dores et déjà découvrir notre histoire. 

Enfin, on constate que le Bouvier Bernois est exposé :

- Aux risques de cancer, notamment à l’histiocytose
- Aux problèmes articulaires, 
- Aux insuffisances rénales (témoignage de guérison grâce à nos conseils alimentaires)

Tout cela n'est pas non plus une fatalité. Certains vivent longtemps et en bonne santé. Nous essaierons de vous guider de notre mieux. 

Le Bouvier Bernois a généralement une espérance de vie inférieure à la plupart à d' autres races, de 7 ans et demi en moyenne. 

 

Quelle alimentation
est la mieux adaptée ?

Si l’espérance de vie du Bouvier Bernois est en général inférieure à la moyenne des autres races, la longévité de nos compagnons dépend aussi de la qualité de ce que l’on met dans leurs gamelles au quotidien.

Le Bouvier est un chien naturellement sensible, qui ne tolère pas la nourriture de moyenne qualité.
On remarque notamment que de nombreux Bernese Mountain Dogs mal alimentés sont fortement touchés par des cancers à l’âge de 5 ou 6 ans.

Pour allonger l’espérance de vie de votre Bouvier Bernois par rapport à la moyenne nationale, il n’y a pas de secret : il vous faut lui apporter le meilleur, soit une alimentation qui préservera sa santé.

Eleveurs de Bouviers depuis 30 ans, et artisans de nos propres croquettes depuis quelques années maintenant, nous avons pu constater que l’alimentation qui convient parfaitement à ces chiens :

  • Est sans aucun légume ni fruit, qui sont des éléments irritants voire toxiques pour tous les chiens, et en particulier pour les Bouviers et leur système digestif sensible. Ces légumes entraînent des diarrhées chroniques, des soucis de peau et rapidement des troubles hépatiques et/ou pancréatiques.
  • Contient des protéines animales de qualité, issues de viandes agréées à la consommation humaine et issues de petites proies bien digestes comme le canard, la volaille ou l’agneau.
  • Limite le taux de glucides au strict minimum, les glucides (notamment issues des céréales) étant inoffensifs pour le chien s’ils ne dépassent pas ⅓ (33%) de la composition de l’aliment. A notre élevage nous avons réussi à limiter ce taux à quasiment ⅕ seulement pour la meilleure santé de nos animaux.

C’est, entre autre,  grâce à ces critères de qualité, et à nos croquettes CROQ’ la Vie, que nous avons pu augmenter l’espérance de vie de nos Bouviers Bernois dans notre élevage.

Conseils d'Éleveurs 
Professionnels sur
les Bouviers Bernois

La croissance du Bernois est rapide. Comme vous le savez, c’est un chien de grande race.

Les premiers mois, il est recommandé de ne pas le faire sauter, d’éviter les sols glissants ainsi que les escaliers. Effectivement, le chiot Bouvier Bernois est pataud, ce qui le rend également aussi attachant. Il faut aussi surveiller les jeux avec les autres chiens pour éviter que ceux-ci ne soient trop brutaux.

Les cartilages sont fragiles durant la phase de croissance. Et c’est au maître de faire attention, car les chiots Bouviers Bernois, eux, seront prêt à tout pour s’amuser. Il vaut donc mieux prévenir que guérir. L’éducation du chiot Bouvier Bernois est aisée. C’est un chien sensible, et tout doit se faire avec votre complicité. Bien sûr, il faut aussi savoir être ferme car quelquefois cela s’avèrera nécessaire.

Il est préférable qu’il mange en deux repas (matin et soir). Et bien sûr, ne pas le faire courir après sa gamelle. Ceci afin d’éviter un éventuel retournement d’estomac.

Côté entretien, pensez à vermifuger votre Bouvier Suisse deux fois par an adulte.

Un toilettage régulier est préférable, une fois par semaine étant le rythme idéal. Mais il faudra augmenter le rythme jusqu'à une fois par jour lorsqu'il est en mue. 

Votre éleveur vous guidera pour ses premiers mois, et peut bien sûr aussi vous renseigner par la suite.

En ce qui nous concerne, aux Joyeuses Gambades, nous renseignons toujours nos clients avec plaisir, dans la mesure où notre expérience nous le permet ; mais sachez que nous aimons aussi recevoir des nouvelles et des photos, et partager la suite des aventures de votre chiot Bernois et adulte ! N’hésitez pas à visiter nos pages de partages média sociaux sur les liens en bas de la page : vous y trouverez un grand nombre de témoignages et de partages.

Standard F.C.I. N°45 / 05.05.2003 / F LES BOUVIERS SUISSES : CATEGORIE BERNOIS (Bernes Mountain Dog)

TRADUCTION : Dr.J.-M.Paschoud et Prof.R. Triquet.

Origine

Suisse.

Utilisation

A l’origine, il est utilisé dans les fermes du canton de Berne comme chien de garde, de trait et de bouvier, aujourd’hui aussi chien d’utilité polyvalent et chien de famille (ou chien pour enfant).

Aspect général

Le Bernois est un chien d’utilité à poil long, tricolore, puissant, souple, harmonieux, bien proportionné, aux membres vigoureux et dont la taille est supérieure à la moyenne.

Comportement / caractère

Bien équilibré, attentif, vigilant et sans peur dans les circonstances de la vie de tous les jours. Il est d’un bon naturel et fidèle envers ses familiers (bon chien pour famille), sûr de lui et pacifique envers des étrangers, de tempérament moyen et docile.

Région crânienne

Crâne : De face et de profil peu bombé. Sillon frontal peu marqué.
Stop : Dépression crânio-faciale bien marquée, sans être trop prononcée.

Région faciale

Truffe : Noire.
Museau : Puissant, de longueur moyenne ; chanfrein droit.
Lèvres : Bien appliquées, noires.
Mâchoires/dents : Denture complète et robuste avec articulé en ciseaux. Les M3 ne sont pas prises en considération. Articulé en pince toléré.
Yeux : Brun foncé, en forme d’amandes, avec paupières qui épousent bien la forme du globe oculaire. Ni trop enfoncés dans les orbites, ni saillants. Les paupières lâches sont un défaut.
Oreilles : De forme triangulaire, s’arrondissant légèrement vers leur extrémité, attachées haut, de grandeur moyenne, au repos, tombantes et bien accolées à la tête. Quand le chien est attentif, la partie postérieure de l’attache se relève, tandis que me bord antérieur de l’oreille reste bien accolé à la joue.

Corps

Ligne du dessus : A partir du cou elle descend légèrement pour se fondre harmonieusement dans le garrot ; ensuite elle est droite et horizontale.
Dos : Solide, droite et hor izontal.
Rein : Large et solide. Vu de dessus, le rein est légèrement plus étroit que la poitrine.
Croupe : Légèrement arrondie.
Poitrine : Large et bien descendue, elle atteint la hauteur du coude. Le poitrail est bien développé. La cage thoracique est aussi longue que possible ; sa croupe transversale est d’un ovale arrondi.
Ligne du dessous : Elle remonte légèrement depuis le bas du thorax en direction des membres postérieurs.

Membres antérieurs

MEMBRES : forte ossature.
MEMBRES ANTERIEURS : Vus de face, les antérieurs sont d’aplomb et bien parallèles, plutôt écartés.
Epaules : Omoplates longue, fortes et obliques, formant avec le bras un angle pas trop ouvert, bien attachées, fortement musclées.
Bras : Long, oblique.
Coudes : Bien au corps, tournés ni en dedans ni en dehors.
Avant-bras : Robuste, droit.
Métacarpe : Vu de profil presque vertical, ferme : vu de face en prolongement vertical de l’avant-bras.
Pieds antérieurs : Courts, arrondis, aux doigts serrés et cambrés, tournés ni en dedans ni en dehors.

Pieds

Poil long et brillant, lisse ou légèrement ondulé.

Poil

This is a block of text. Double-click this text to edit it.

Taille du Bouvier de l'Entlebuch (hauteur au garrot)

Hauteur au garrot :Mâles : 64-70 cm,
taille idéale : 66-68 cm.
Femelles : 58-66 cm,
taille idéale : 60-63 cm.

Date de publication du standard d'origine en vigueur

25.03.2003.

Classification f.c.i.

Groupe 2 Chiens de type Pinscher et Schnauzer, Molossoïdes, chiens de montagne et de bouvier suisses et autres races.
Section 3 Chiens de montagne et de bouvier suisses.
Sans épreuve de travail.

Proportions importantes

Rapport hauteur au garrot : longueur du corps (mesurée de la pointe de l’épaule à la pointe de la fesse) = environ 9 :10 ; plutôt compact qu’allongé.
Dans le cas idéal, la hauteur au garrot se rapporte à la hauteur de la poitrine comme 2 : 1.

Tête

Puissante ; son volume est en harmonie avec l’ensemble ; pas trop lourde.

Cou

Vigoureux, musclé, de longueur moyenne.

Queue

Queue touffue, atteignant au moins le jarret. Portée basse au repos, elle se relève à la hauteur du dos ou un peu plus haut quand le chien est en action.

Membres postérieurs

MEMBRES : fortes ossature.
Vus de derrière droits et parallèles, pas trop serrés.
Cuisse : Longue, large, puissante et bien musclée.
Grasset (genou) : Bien angulé.
Jambe : Longue. Bien oblique.
Jarret : Bien coudé, vigoureux.
Métatarse : Presque vertical. Les ergots doivent être éliminés, sauf dans les pays, où leur excision est interdite par la loi.
Pieds postérieurs : Un peu moins cambrés que les antérieurs ; tournés ni dedans ni en dehors.

Allures

Mouvement couvrant beaucoup de terrain, facile et régulier à toutes les allures ; enjambées dégagées et de grande amplitude avec bonne poussée de l’arrière-main ; au trot, vus de face ou de derrière,
les membres se portent en avant en ligne droite.

Couleur et marques

Fond de couleur noir soutenu, avec des marques feu (brun-rouge foncé) sur les joues, au-dessus des yeux, sur les quatre membres et à la poitrine, avec des marques blanches comme suit :
Marque bien blanche en tête, nettement délimitée et symétrique : liste qui, vers la truffe, s’élargit des deux côtés du chanfrein pour dessiner le blanc du museau.
En largeur, la liste ne devrait pas aller jusqu’aux marques feu au dessus des yeux, et le blanc du museau ne devrait pas dépasser la commissure des lèvres. Plage blanche ininterrompue et modérément large sur le cou et le poitrail.
Recherché : pieds blancs, pointe de la queue blanche.
Toléré : petite tache blanche à la nuque, petite tache blanche sous la queue.

Défauts : tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité

Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.
Comportement mal assuré.
Ossature grêle.
Position irrégulière des incisives, l’occlusion restant correcte.
Absence d’autres dents qu’au maximum 2 PM1 (prémolaires 1) ; les M3 (molaires 3) ne sont pas prises en considération.
Robe :
Poil nettement bouclé.
Couleurs et marques non conformes :
Absence de blanc en tête.
Liste trop large et /ou blanc du museau dépassant nettement la commissure des lèvres.
Collier blanc.
Grande tache blanche à la nuque (sa plus grande dimension dépassant 6 cm).
Tache blanche sous la queue dont la plus grande dimension dépasse 6 cm.
Balzanes aux membres antérieurs qui dépassent nettement le milieu du métacarpe (bottes).
Marques asymétriques disgracieuses en tête et/ou au poitrail.
Taches ou rayures noires dans le blanc du poitrail.
Blanc maculé (taches fortement pigmentées).
Couleur de fond noire tirant sur le brun ou le rouge.
DEFAUTS ELIMINATOIRES CHEZ LE BERNOIS :
Chien agressif, peureux ou craintif.
Nez fendu.
Prognathisme supérieur ou inférieur, arcade incisive déviée.
Un oeil ou les deux yeux bleus (oeil vairon).
Entropion, ectropion.
Queue cassée, queue enroulée.
Poil court ou poil double.
Robe non tricolore.
Fond de robe autre que noir.

Tout chien présentant de façon évidente des anomalies d’ordre physique ou comportemental sera disqualifié.
N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d’aspect normal complètement descendus dans le scrotum.

Email

ros@bouvier-suisse.com

Anne et Patrick ROS

Route d'Adon - La Madeleine

45230 LA BUSSIERE, FRANCE

+33 2 38 35 99 17

Newsletter
Recevez toute l'actualité de l'élevage.

© 2019 Joyeuses gambades | Cette page et tout ce qu'elle contient, est la propriété exclusive des détenteurs de ce site. toute reproduction est interdite sans l'autorisation explicite de ces derniers

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram